Home  > News from Ibis > PhD and Master thesis defenses

Claire Villiers - L’import de l’adénosine monophosphate cyclique chez Escherichia coli

PhD thesis defense at Institut de Neuroscience de Grenoble, October 15, 2013


Abstract

L’adénosine monophosphate cyclique (AMPc) est une molécule très largement conservée dans le monde du vivant. Chez les bactéries, cette molécule signal est impliquée, entre autres, dans l’adaptation aux changements de milieu, au développement de la virulence, à la sporulation et la compétence. Bien qu’il fut démontré dans les années 1970 que cette molécule nécessitait un transporteur afin de traverser la membrane cellulaire, l’identité de celui-ci restait jusqu’à très récemment inconnue. Ce n’est qu’en 2011 que Hantke et ses collègues démontrèrent l’implication de la protéine TolC dans l’export de l’AMPc.

Au cours de ma thèse, j’ai démontré le rôle prépondérant du complexe Opp dans l’import d’AMPc chez Escherichia coli. Ce complexe, formé des protéines OppABCD et F, est connu pour transporter des oligopeptides et se trouve dans la membrane interne de nombreuses bactéries. Pour arriver à la conclusion de son implication dans le transport d’AMPc, une banque de mutants a été créée dans une souche ne produisant pas d’AMPc (cyaA-). Afin d’identifier le transporteur responsable de l’import de l’AMPc, différents cribles qui testent la présence de cette molécule dans la cellule, ont ensuite été réalisée sur ces clones. Après analyse des résultats obtenus, l’opéron opp a été pressenti comme étant nécessaire à l’entrée de l’AMPc dans la cellule. Le double mutant cyaA-oppA- a été créé et de nouvelles expériences sont venues confirmer notre hypothèse. La protéine OppA a ensuite était surexprimée et purifiée pour nous permettre de faire des tests biochimiques d’interaction entre AMPc et OppA, basés sur la fluorescence émise par la protéine elle-même ou un homologue de l’AMPc, l’ε-AMPc. Ces expériences nous ont permis de confirmer l’interaction entre la protéine OppA et l’AMPc.

Le système Opp est donc le principal importateur d’AMPc chez Escherichia coli, mais il ne semble pas être l’unique transporteur impliqué. Un autre candidat très intéressant est le complexe Dpp, connu pour transporter les dipeptides. En effet, les expériences préliminaires effectuées démontrent une diminution de la concentration intracellulaire d’AMPc dans une cellule cyaA-dppA- comparée à celle observée dans une souche cyaA-.

Les travaux réalisés pendant ces trois dernières années permettent de conclure que le complexe Opp est le principal importateur d’AMPc, très probablement secondé par le complexe Dpp.